Europe et MPR
Accueil Remonter Europe et MPR Appareillage

 

Les médecins de trente pays européens en assemblée générale au CHP Saint Grégoire, du 29 au 31 mars 2007

La médecine physique et de réadaptation : spécialité du handicap et de la performance fonctionnelle

La médecine physique et de réadaptation est une spécialité originale,

  •  reconnue dans tous les pays européens, mais aussi en Amérique et en Asie.

  •  Il y a 14 000 médecins MPR en Europe, 1800 en France.

Son but est d’améliorer les fonctions physiques et cognitives, ainsi que l’intégration de l’homme dans son environnement. La MPR s’occupe donc de la prévention, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation de toutes les personnes souffrant d’un handicap transitoire ou définitif. Ceci va du sportif blessé aux victimes de graves accidents de la vie.

  •  Les médecins MPR ne se limitent pas à un organe, mais ont une approche globale de la personne. Ils s’occupent ainsi, non seulement de problèmes locomoteurs (arthrose, traumatismes, amputations, paralysies), mais aussi de certains troubles de fonctions supérieures (traumatisés crâniens, aphasiques), de l’incontinence urinaire, de la douleur,  du réentraînement à l’effort des artéritiques, etc.

  •  Cette intervention peut se faire dans des services hospitaliers, des centres de rééducation ou des cabinets de ville. Le médecin MPR n’agit pas seul. Il doit s’intégrer dans une équipe multidisciplinaire où il joue volontiers un rôle de coordinateur.

  •  Dans la région rennaise, il existe plusieurs équipes de qualité soccupant de rééducation locomotrice, de la prise en charge des lésés cérébraux, de rééducation pédiatrique, de la réadaptation des personnes âgées, de la réadaptation au travail

Une spécialité structurée au niveau européen

  •  L’Union européenne des médecins spécialistes (UEMS) est une
    organisation non gouvernementale, représentative de l’ensemble des médecins spécialistes européens. Elle est dotée d’un bureau central et de sections spécialisées.
  •  La section de médecine physique et de réadaptation (MPR) est l’une des plus anciennes et des plus actives de l’UEMS. Une trentaine de pays y participent : pays membres de l’Union Européenne, mais aussi membres de l’Espace économique européen et candidats à l’entrée dans l’Union.
  •  La Section MPR de l’UEMS se réunit en assemblée générale tous les six mois, dans un pays différent. Les dernières réunions se sont tenues en Suède, Autriche, Royaume Uni, Irlande, Italie, Slovénie, Turquie, Allemagne, à Chypre, en Suisse et en Grèce.

Chaque pays mandate deux délégués, auxquels se joignent quelques experts et des invités à propos de questions particulières. Les activités de la Section MPR portent sur l’harmonisation européenne de la formation initiale et de la formation continue (programmes, certifications), l’accréditation de la qualité des soins, les relations de la profession avec les autorités européennes et les associations de patients.

  •  La France est représentée par le Pr Alain Delarque (Marseille), nouveau président de la Section et par le Dr Georges de Korvin (Rennes), secrétaire adjoint et webmestre.
Lors des assemblées générales, la section invite généralement des personnalités représentatives d’institutions avec lesquelles nous souhaitons développer des échanges : Union Européenne, Conseil de l’Europe, Structures européennes de recherche, comme l’European Neuro-Muscular Centre, Fédérations européennes d’associations de personnes handicapées, Organisation mondiale de la Santé. 

Les médecins de trente pays européens réunis en assemblée générale du 29 au 31 mars 2007

Lassemblée générale a invité à participer à ses travaux :

  •  Mme le Docteur Martine Aoustin, Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins – Ministère de la Santé et des Solidarités (France), décrira les modes de financement de la médecine de réadaptation dans les différents pays européens.
  •  M. Gérard Guéneau, Secrétaire général de la Confédération européenne des traumatisés crâniens et de leurs familles, montrera comment les associations de patients se sont structurées au niveau européen.

Les thèmes de travail :

  •  L’harmonisation européenne de la formation initiale et continue : Un programme de formation commun pour devenir spécialiste en MPR
  •  Une labellisation européenne des médecins spécialistes, avec un examen européen organisé tous les ans. Cette labellisation est accordée pour 10 ans.
  •  Une accréditation européenne de la formation médicale continue, avec la possibilité d’acquérir des « eurocrédits » de formation en participant à des congrès ou des séminaires labellisés par l’UEMS.
  •  Une accréditation de la qualité des soins organisée sur Internet. Ce dispositif, en phase expérimentale depuis un an, va permettre au public de connaître les programmes de soins de réadaptation de qualité reconnue, mis en place dans toute l’Europe. Il rejoint un préoccupation éthique : l’accès à tous les Européens à des soins de réadaptation de qualité. Ceci rejoint les objectifs définis dans le plan quinquennal de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le handicap et la réadaptation.
  •  Pratique professionnelle : un nouveau Livre Blanc de la MPR. Ce document vient d’être récemment publié en Anglais dans deux revues scientifiques européennes et sera traduit dans toutes les langues européennes.


Les délégués européens à Athènes en septembre 2006

La MPR au CHP Saint Grégoire

S’il est habituel de voir des médecins rééducateurs exercer dans des cliniques privées en région parisienne ou dans les grandes villes du sud de la France, le CHP Saint-Grégoire est la seule clinique privée de Bretagne qui bénéficie des services de cette spécialité.

Ceci a commencé en 1986, avec l’ouverture d’un cabinet privé au sein de la clinique Volney, et s’est amplifié depuis la création du CHP Saint Grégoire en 2004. A présent, deux médecins rééducateurs collaborent étroitement avec les onze chirurgiens orthopédistes et les autres spécialistes de l’établissement.

  •  L’activité MPR est résolument tournée vers l’orthopédie, sous tous ses aspects : douleurs vertébrales, déformations rachidiennes (scoliose, cyphose), atteintes des membres supérieurs et inférieurs, qu’elles soient liées à l’arthrose, un traumatisme, une paralysie.
  •  Une consultation médico technique d’appareillage orthopédique est organisée avec les appareilleurs privés, pour assurer des délais et une qualité optimaux, en s’appuyant sur des indications médicales incontestables.
  •  Nous disposons de moyens modernes d’évaluation fonctionnelle et de traitement physique : dynamomètre isocinétique pour mesurer la force musculaire, appareil de traitement des tendinites par ondes de choc radiales, par exemple.
  •  Une collaboration étroite existe avec les kinésithérapeutes de l’établissement, qui ont installé un plateau technique moderne, doté d’une piscine de rééducation. Néanmoins, plus de la moitié de nos prescriptions sont réalisées par des kinésithérapeutes de proximité, pour lesquels sont organisées tous les mois des ateliers de formations, dans le cadre du Groupement Rennais de l’Appareil Locomoteur (GRAL).

Enfin, si la médecine du sport est devenue l’un des fers de lance de notre activité, nous ne nous désintéressons pas pour autant des grands handicapés : depuis 20 ans, nous assurons des consultations de neuro orthopédie pour des infirmes moteurs cérébraux dans différents établissements de la région et l’étage orthopédique dispose d’un accès direct pour les personnes en fauteuil roulant.

En résumé, la médecine physique et de réadaptation au Centre Hospitalier Privé Saint Grégoire répond à deux grands objectifs :

  •  Sécuriser le retour précoce à domicile des patients opérés, au travers de protocoles de suivi programmé,
  •  Compléter l’offre de soins en assurant des alternatives ou des compléments aux traitements chirurgicaux.

Un patient ne vient pas chez nous « pour se faire opérer » : il peut bénéficier d’un avis multidisciplinaire et s’engager, en toute connaissance de cause, dans la démarche qui lui sera proposée.
 

L'UEMS


Dr Bernard Maillet (Belgique)
Secrétaire général de l'Union européenne des médecins spécialistes

La Section MPR


Les délégués européens
en réunion de travail à Athènes


Pr Alain Delarque (Marseille)
Président de la Section de médecine physique et de réadaptation


Pr Xanthi Michail (Grèce)
Vice Présidente de la Section
Présidente du Board


Dr Nicholas Christodoulou (Chypre)
Secrétaire général


Dr Georges de Korvin (Rennes)
Secrétaire adjoint et webmestre


Dr Martinus Terburg (Pays-Bas)
Trésorier


Pr Fernando Parada-Pereira (Portugal)
Trésorier adjoint


Pr Bengt Sjölund (Suède)
Commission des affaires cliniques


Pr Christoph Gutenbrunner (Allemagne)
Commission de la pratique professionnelle



La mesure à l'origine de la vie
(mosaïque, Chypre)

Sites Internet

 

Le Syfmer


Dr Bertrand Morineaux (Nancy)
Président du Syndicat français de médecine physique et de réadaptation

La Sofmer


Pr Jacques Pélissier (Montpellier-Nïmes)
Président de la Sofmer

Auteur : Dr Georges de Korvin