Evolution
Accueil Remonter La scoliose idiopathique Evolution Première consultation Formes topographiques Suivi évolutif Traitement orthopédique Objectifs et indications Corset de Milwaukee Le Corset CTM Surveillance du traitement Traitement chirurgical

 

La croissance de la colonne et des membres

  • Pendant l'enfance, les membres semblent grandir plus vite que la colonne vertébrale (rachis). C'est ce qui donne parfois un air de "sauterelle" aux grands enfants de 10 à 12 ans...
  • A l'adolescence, la croissance du rachis s'accèlère, tandis que celle des membres reste linéaire. Ainsi, le jeune va progressivement acquérir les proportions d'adulte. Cette poussée de croissance s'accompagne de la transformation pré-pubertaire, avec l'apparition des caractères sexuels secondaires : poils pubiens, organes génitaux externes, des seins chez la fille, duvet puis barbe chez le garçon. C'est la période à risque évolutif maximal pour les scolioses. Elle se poursuivra jusqu'à 16 ans chez la fille, 17 ans chez le garçon. En fait, certaines filles s'arrêtent assez brutalement de grandir après l'apparition des premières règles, tandis que d'autres ont une courbe de croissance comparable à celle des garçons. Ceci est assez difficile à prévoir.
     

Les scolioses évoluent en 3 phases

Le schéma classique d'une scoliose évolutive est défini par la courbe de Duval-Beaupère :

  • Une phase d'évolution lente, dans l'enfance
  • Une phase d'évolution rapide, lors de la poussée de croissance pubertaire
  • Une phase de stabilisation, lorsque la croissance est terminée. En fait, nous verrons plus loin qu'un certain nombre de scolioses continuent d'évoluer à l'âge adulte.

En fait, toutes les scolioses n'ont pas la même évolutivité

  • Avant 10 ans, peu de scolioses sont déjà apparentes. Mais plus une scoliose est découverte tôt, plus son risque évolutif est élevé.
  • Il faut se méfier de la période 10-11 ans, qui précède le début de la croissance pubertaire. On peut observer un plateau évolutif faussement rassurant - "pédiode heureuse" - suivi d'une reprise évolutive rapide...
  • Un certain nombre de scolioses sont peu ou pas évolutives. Dans ce cas, tout traitement est inutile. Seules les scolioses évolutives doivent être traitées !   

La déformation scoliotique se constitue pendant la croissance

  • Lorsque la croissance s'arrête, la scoliose cesse, classiquement, d'évoluer ; en principe à 16 ans chez les filles, 17 ans chez les garçons. Des scolioses sévères continuent néanmoins de se déformer alors que la taille est stabilisée et que la maturation osseuse paraît acquise.
  • A l'âge adulte, certaines scolioses tendent à se dégrader lentement du fait des contraintes mécaniques asymétriques qui s'exercent sur la colonne, de 0,5 à 1° par an. Ceci n'est pas bien prévisible et justifie un suivi à long terme (voir suivi évolutif).

Courbe de Duval-Beaupère 
pour une scoliose évolutive.

L'idéal est de dépister la scoliose au début de la poussée évolutive de la période prépubertaire. Ainsi, il est possible d'en reconnaitre l'évolutivité, tout en restant en mesure de traiter précocément la scoliose, avant qu'elle n'ait atteint une angulation importante.
--------------

Différents profils évolutifs de scolioses :
En rouge : forme sévère, dépistable dès l'enfance
En orange : forme évolutive de l'adolescent
En rose, forme peu évolutive
En bleu : forme stable après le dépistage
En vert : forme spontanément régressive

Le plateau de fin de croissance est une simplification de la réalité. Certaines scolioses continuent d'évoluer lentement à l'âge adulte.